[Scion] La Légende

Aller en bas

[Scion] La Légende

Message par Bagahe le Lun 23 Juil - 16:54

Extrait de la Légende contée par Den, Scion de de Thot.

Ce qui suis est le récit de l'un des héros de notre histoire, avec ses points de vue, ses ressenti et ses doutes. Je ne suis que l'enlumineur et celui qui rapporte la légende, gloire à ceux qui dans leurs sacrifices protègent l'humanité des sombres desseins des Titans et de leurs engeances...


Je me nomme Honoka Kousaka, fille de Marishi-ten, déesse guerrière du soleil et de la lune et je vais vous raconter ma légende...
La légende du dernier Scion de Tôkyô.

Un beau matin, dans le train alors que je me rendais chez mon agent, je vis un signe envoyé par ma mère. Ce signe m’envoya à l’aéroport avec pour seul indice le nom d’une femme : Kumiko Fiobe. Dans l’aéroport Narita, je fis la rencontre de trois scions qui avaient reçus eux aussi un message de leurs pères respectifs:


Richard Jack Lockhart fils d'Ullr, dieu nordique de la chasse.

Gomez fils de Tezcatlipoca, dieu aztèque de la nuit et de la discorde.

Baptiste Delcourt fils de Njörd, dieu nordique de la mer.

Ainsi, avec mes trois nouveau camarades, nous allâmes à la recherche de cette « Kumiko Fiobe ». Nous apprîmes que celle-ci était une lycéenne récemment suicidée. Nous enquêtâmes sur la jeune fille, en allant tout d’abord voir sa dépouille funéraire, puis son appartement. Pour commencer, son corps propageait tristesse et désespoir. Ensuite en inspectant l’appartement nous découvrîmes que la pauvre fut victime de six semaines de malchance financière qui la conduiront à devenir une Cam-girl sur internet (un métier des plus déshonorants dans le pays du soleil levant). Pour ajouter à tout ceci un internaute du pseudonyme de « Truth » la harcelait et enregistrait tout ses show. Nous trouvâmes aussi dans l’appartement des poils de chat brun. Lors de l’inspection, le scion d’Uller sentit l’odeur de la mort dans l’appartement voisin. Nous vérifiâmes donc ses dires et nous découvrîmes le corps en décomposition de Takeshi Hiruba, connu aussi sous le surnom de « Truth ». Nous examinâmes ainsi donc l’appartement d’un lycéen étudiant dans le même établissement que Kumiko Fiobe.
De cet examen nous apprîmes que le jeune homme était un fil de Thor, dieu nordique du tonnerre, qu’il était mort avec le cœur arraché et que celui-ci possédait un chat. C’est à ce moment que nous aperçûmes, celui-ci voler devant la fenêtre et s’enfuir.

Avec ces indices, nous décidâmes d’aller sur l’autel mortuaire de la famille de la défunte. Grâce au gardien du scion de Njörd, un serpent de l’arbre d’yggdrasil, nous apprîmes que le chat était un Nekomata, un Yokaï métamorphe du folklore japonais, que celui-ci emmagasinait de la puissance en dévorant le cœur des scions. Ceci se voyait avec le nombre de queues supplémentaires de la créature. Peu de temps après cette rencontre le monstre nous attaquât. Nous combattîmes en plus de celui-ci une dizaine de zombies.
Mal préparés, mais après avoir terrassé les morts-vivants nous fîmes mit en déroute par le démon. Grâce à un portail dimensionnel qui apparu à nos côtés, nous pûmes prendre la fuite. Laissé à l’arrière je fut gravement blessé par les griffes acérées du Nekomata avant de traverser. Derrière le portail se trouvait Den, fils de Thot, le scribe qui racontait et racontera nos légendes. Il était accompagné de son épouse, Laam, fille de Sobek.
La douleur de ma blessure fut tellement aigüe que je m’évanouis sur le coup. A mon réveil, j’étais totalement soignée. On me racontât que le dieu Heimdall avait demandé à mes confrères nordiques d’enterrer les deux scions selon leurs coutumes et qu’un autre scion allait nous accompagner dans notre péripétie :


Angélique de Saint Clout fille de Papa Legba, dieu vaudou détenteur des clefs du paradis et de l’enfer.



Nous repartîmes donc pour l’appartement du scion de Thor. Après vérification du corps de la victime du chat-démon, nous découvrîmes indice qui nous avais échappé : son téléphone portable. Lors du transport de la dépouille, le scion de Tezcatlipoca eu une vision après un fort choc à la tête. Quand il reprit ses esprits, il nous raconta son rêve : un bruit de sonnerie, un hurlement, un bâtiment blanc, un miaulement et un dragon d’ombre. La cérémonie de l’incinération du scion de Thor ce fit en dehors de Tôkyô, au lever du soleil.

Les scions nordiques respectèrent avec solennité les traditions de leur panthéon. La cérémonie fut émouvante. Les indices retrouvés à l’appartement du scion nordique nous révélâmes que le Nekomata avait pris l’apparence de son ancien maître. Une nouvelle piste se Revelli, celle de la participation des méfaits d’un certain Takeshi Hiruba, un amis des deux morts. Notre enquête sur le Nekomata, nous conduisîmes à la cérémonie funéraire de Kumiko Fiobe où nous aperçûmes les deux suspects. Nous choisîmes de suivre l’ami en question. Celui-ci nous conduisit jusqu’à un consortium financier lié à un certain « Kane Taoka ».
Mais un pressentiment de doute nous envahît t nous renonçâmes à poursuivre le suspect et nous préférâmes attendre qu’il sorte de ce bâtiment à l’aura funeste.
Nous suivîmes de nouveau le jeune homme et nous nous aperçûmes qu’il s’agissait d’un être surnaturel. Après un interrogatoire musclé non fructueux de la part du scion de Ullr. La créature pris sa forme d’origine, celle d’un Amanojaku et nous agressa. Ce fut la dernière folie de son existence, car la créature fut empalée par la fille de papa Legba et décapité de sitôt par le sanguinaire fils de Tezcatlipoca. Après cette boucherie, nous repartîmes sur notre seule piste, le concert sauvage où se rendait le Yokaï.
Il nous fut peu de temps pour retrouver le Nekomata. Il se situait dans les étages au-dessus de la scène du concert. Leur de notre ascension, nous croisâmes l’esprit de Kumiko. C’est grâce à cette rencontre que je compris que Kane Taoka, un enfants d’engeance avait pour but de se former une armée de spectres. Son plan avait aussi pour objectifs de supprimer tous les scion japonais pour se débarrasser d’éventuel gêneurs.
Il nous restait cependant une tâche à accomplir. Détruire le Nekomata. Le combat fut rude, cinq scions qui ne se connaissait pas il y a trois jours combattirent ensemble une engeance qui pouvait en un seule coup de patte mettre un terme à leur existence. La créature sortit des ombres afin d’attaquer le fils de Njörd, mais grâce à la réaction de son camarade nordique, Le fils d’Ullr, déstabilisa la créature mais la balle ne fit
que rebondir sur la créature. Ensuite, le fils de Tezcatlipoca pris les devants pour coordonner l’attaque. Grâce à son intervention et son plan rudimentaire, mais efficace la créature fut acculé de toute part.
Ce fut qu’après plusieurs assauts successifs que la créature faiblit. Le coup de grâce fut apporté par le fils d’Ullr qui l’acheva en tirant une salve de son arme dans les plaies effectuée antérieurement dans le combat.
Ainsi finit notre aventure, mes compagnons repartirent dans leurs pays et pour ma part je vais rester surveiller de loin les manigances de Kane Taoka. J’ai pour nouvel objectif de libérer les âmes emprisonnées comme celle de Kumiko Fiobe.


Pendant que les Scions avaient un goût amer dans la bouche, un sentiment de quête inachevée, la police repêcha dans le port le cadavre d'un occidental non identifié...
Et du haut de son empire, Kane Taoka passa des coups de fils à ses compagnons à travers le monde pour leur dire ses quelques mots, "Nous avons enfin de nouveaux ennemis, prenez les mesures nécessaires"...

Et à l'autre bout du fil, une voix féminine répondit, un aire de jazz de l'air, que tout serai prêt rapidement de son côté...
avatar
Bagahe
Samouraï des rues

Messages : 206
Date d'inscription : 30/01/2017
Age : 38
Localisation : Là bas

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum